🔮 Coronavirus : Selon Nicole Belloubet « Il y a Ă  peu prĂšs une soixantaine de cas » au sein du personnel pĂ©nitentiaire

© actupenit.com

La Garde des Sceaux a annoncé que 5000 détenus avaient été libérés depuis le début du confinement et a fait le point sur les cas de COVID-19 dans les établissements pénitentiaires.

Nicole Belloubet Ă©tait l’invitĂ© de France Inter ce jeudi matin. La Garde des Sceaux a Ă©voquĂ© la situation des prisons. Le taux d’occupation moyen des prisons françaises est aujourd’hui de 98 %, « mais cela cache des disparitĂ©s : les maisons d’arrĂȘts ont un taux de 111 % prĂ©cise-t-elle.

InterrogĂ©e sur les cas de COVID-19, la ministre de la justice a indiquĂ© « Il y a 25 cas, au moment oĂč nous parlons », au sein des dĂ©tenus en France ainsi qu’une « soixantaine chez les personnels pĂ©nitentiaires ».

« A peu prÚs 5 000 personnes ont été libérées » de prison depuis le début du confinement, a-t-elle aussi indiqué. Des libérations intervenues « juste avant la fin de leur détention normale » pour ces détenus « de toute façon en fin de peine ». « Nous avons exclu de ces mesures de libération anticipée les personnes qui avaient commis des violences conjugales, les personnes condamnées pour terrorisme et bien sûr les criminels ».

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· BĂ©ziers : le surveillant tombe sous les coups d’un dĂ©tenu

InterrogĂ©e par les journalistes de France Inter sur le dĂ©sarroi d’Audrey Sauvajon suite Ă  l’annonce de l’obtention d’une libĂ©ration conditionnelle de l’agresseur de son fils, Marin, Ă©tudiant restĂ© handicapĂ© Ă  la suite d’une violente agression, Nicole Belloubet dit « comprendre que cela puisse crĂ©er un choc dans des situations individuelles ». « Mais il faut ĂȘtre certain de la raison pour laquelle cette personne a Ă©tĂ© libĂ©rĂ©e et je ne suis pas certaine que ce soit en lien avec les mesures gĂ©nĂ©rales que nous avons prises », nuance-t-elle.