🇫🇷 Gironde : Les gendarmes ouvrent le feu sur un chauffard qui vient de percuter leur véhicule et qui se dirige vers eux

© Page facebook : Kevin Bonkendorf Photographie

Il est 22h30 ce vendredi Ă  Fronsac en Gironde lorsqu’un automobiliste refuse de s’arrĂŞter Ă  un contrĂ´le routier de la gendarmerie.

Comme l’explique la vice-procureure de Libourne chez Sud-Ouest, « Le conducteur a pris la fuite et tous les risques possibles, en multipliant les excès de vitesse et infractions au code de la route ». Pris en chasse par les gendarmes, le chauffard va se retrouver coincĂ© dans une impasse.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Alors que les militaires mettent pieds Ă  terre, l’individu ne va pas obtempĂ©rer « Les militaires ont sorti leur arme, mais l’homme ne s’est pas arrĂŞtĂ©. Il a enclenchĂ© la marche arrière, manquĂ© de renverser un premier militaire, percutĂ© le vĂ©hicule de la gendarmerie, puis s’est engagĂ© dans une longue marche arrière alors que deux autres militaires se trouvaient sur sa trajectoire. MenacĂ©s physiquement, ils ont fait feu. Fort heureusement, personne n’a Ă©tĂ© blessĂ© ».

Ă€ Lire :  Marseille : Après s'ĂŞtre fait percuter par un chauffard poursuivi par la police, un motard donne un coup de main aux forces de l'ordre

Le chauffard remet les gaz, sa compagne Ă  ses cĂ´tĂ©s dans la voiture. L’une des balles ayant crevĂ© un pneu, l’automobiliste perd le contrĂ´le de son vĂ©hicule un kilomètre plus loin. L’individu s’enfuit alors en courant et se jette dans la Dordogne. Toujours selon la magistrate, « Il a fini dans la vase. Ă€ force de parlementer, des gendarmes du Peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) et la compagne du mis en cause ont rĂ©ussi Ă  le convaincre de se rendre ».

PlacĂ© en garde Ă  vue, l’homme, âgĂ© de 23 ans, est dĂ©jĂ  connu de la justice pour une affaire de violences sur personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique et a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  de la prison avec sursis en avril 2019. Il devait ĂŞtre jugĂ© en comparution immĂ©diate ce samedi devant le tribunal correctionnel de Libourne.