🇫🇷 Eure : Les braqueurs pensent avoir réussi leur coup, les hommes du GIGN leur tombent dessus de façon spectaculaire

© Sicom-urgence.fr

Deux braqueurs des Yvelines ont Ă©tĂ© interpellĂ©s par le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) après avoir braquĂ© une bijouterie dans la rĂ©gion rouennaise. Ils sont soupçonnĂ©s de l’attaque d’un supermarchĂ© survenue un mois plus tĂ´t. 

Le 27 mai dernier, les deux malfaiteurs entrent dans la bijouterie, la gĂ©rante est mise au sol d’un coup de pied, attachĂ©e avec du ruban adhĂ©sif alors qu’un vĂŞtement lui recouvre le visage. Les braqueurs dĂ©valisent intĂ©gralement les prĂ©sentoirs remplis de montres et de bijoux. Les deux trentenaires, originaires des Yvelines, prennent ensuite la fuite en voiture.

Comme le relate Le Parisien, ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils sont surveillĂ©s depuis des semaines par les gendarmes de la section de recherches (SR) de Versailles, suspectĂ©s d’ĂŞtre les auteurs du braquage du supermarchĂ©. Un dispositif de surveillance Ă©tait en place et les gendarmes ont repĂ©rĂ© les deux hommes dans la banlieue rouennaise peu de temps après le braquage de la bijouterie. Ils semblent se livrer Ă  des repĂ©rages Ă  proximitĂ© d’une grande surface.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Lyon : Un policier en civil sauve un SDF agressĂ© par plusieurs individus

Toujours selon le mĂ©dia parisien, les militaires en surveillance apprennent alors qu’un braquage vient d’avoir lieu dans une bijouterie. Deux hommes seraient impliquĂ©s. Pour la SR de Versailles cela ne fait aucun doute, il s’agit de leurs cibles. La dĂ©cision est prise de faire appel au GIGN pour les interpeller.

Alors que les les deux hommes sont sur le chemin du retour, les hommes du groupe d’intervention leur tombent dessus sur l’autoroute A13 Ă  hauteur d’Ailly. L’intervention est spectaculaire, selon une source proche de l’enquĂŞte dans Le Parisien, « Ils n’ont rien pu faire et ont Ă©tĂ© très surpris. Ils se sont retrouvĂ©s avec des gendarmes lourdement armĂ©s autour d’eux, ils se sont rendus sans faire d’histoire. » Le butin, estimĂ© Ă  30.000 euros est retrouvĂ© dans la voiture. Les deux braqueurs ont Ă©tĂ© mis en examen pour vol en bande organisĂ©e, et association de malfaiteurs.