🇫🇷 Meurthe-et-Moselle : Les policiers de la BAC de Nancy surprennent en flagrant délit un commando armé

© Page facebook : Kevin Bonkendorf Photographie

Les hommes de la Brigade AntiCriminalité (BAC) de Nancy ont surpris ce jeudi soir en flagrant délit un commando dans une entreprise de Ludres en Meurthe-et-Moselle. 

AlertĂ©s vers 22h20 que plusieurs malfaiteurs encagoulĂ©s et armĂ©s Ă©taient en train de braquer une entreprise de transport, les forces de l’ordre vont rapidement se rendre sur place. Les policiers vont arriver sur les lieux avec prudence et remarquer deux petits camions au niveau du quai de chargement ainsi qu’un semi-remorque dont le moteur Ă©tait allumĂ©.

Comme le relate Actu17, Plusieurs individus étaient en train de charger du matériel et faisaient des va-et-vient. Soudain, les policiers ont aperçu deux suspects encagoulés, dont l’un était muni d’une arme de poing, sortir précipitamment de l’entreprise et prendre la fuite, poursuivis par un troisième homme qui était en fait un employé.

Un autre malfaiteur se trouvait dans l’un des camions et s’est dirigĂ© dans l’entreprise. Les hommes de la BAC ont pĂ©nĂ©trĂ© Ă  leur tour Ă  l’intĂ©rieur et ont dĂ©couvert un fusil automatique. Un peu plus loin, un homme se trouvait debout, devant cinq victimes ligotĂ©es et leur a foncĂ© dessus, tentant de se rapprocher du fusil qui avait Ă©tĂ© abandonnĂ©, et a Ă©tĂ© difficilement maĂ®trisĂ© alors qu’il se rebellait. De forte corpulence et Ă©quipĂ© d’un gilet tactique, d’une bombe lacrymogène et d’un cutter, l’homme de 25 ans sera finalement maĂ®trisĂ©.

Ă€ Lire :  đź”´ Mali : Deux soldats français blessĂ©s dans une attaque djihadiste

Les cinq victimes âgĂ©es de 24 Ă  59 ans ont expliquĂ© qu’elles avaient Ă©tĂ© attaquĂ©es par plusieurs hommes armĂ©s, puis dĂ©pouillĂ©es de leurs biens, notamment de leur tĂ©lĂ©phone. L’une a reçu un violent coup de crosse Ă  la tĂŞte. Deux autres suspects, qui avait pris la fuite Ă  l’arrivĂ©e des policiers, ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s après une course-poursuite d’environ 60 km et deux autres ont Ă©tĂ© interpellĂ©s par les policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) quelques heures après les faits, Ă  Bondy en Seine-Saint-Denis. L’enquĂŞte a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  la police judiciaire de Nancy.