🔴 Loiret : La scène a duré plus de deux heures, un homme tire à douze reprises sur les gendarmes

© Page facebook : Kevin Bonkendorf Photographie

Une femme travaillant Ă  l’hĂ´pital de Pithiviers a appelĂ©, vers quatre heures du matin cette nuit, les gendarmes, pour les informer que son compagnon se dirigeait armĂ© vers l’Ă©tablissement.

Les gendarmes de la brigade de Pithiviers se sont immĂ©diatement rendus sur place. Ă€ leur arrivĂ©e, l’homme s’y trouvait dĂ©jĂ  et a ouvert le feu sur les militaires. Comme le relate France Bleu, la scène a durĂ© plus de deux heures. Une douzaine de coups de feu ont retenti.

Une soixantaine de gendarmes de la brigade de Pithiviers et du Peloton de Secours et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) se sont positionnĂ©s Ă  l’extĂ©rieur de l’Ă©tablissement. L’homme se trouvait sur le parking de l’Ă©tablissement et faisait des allers-retours entre l’entrĂ©e des urgences, et les grilles extĂ©rieures de l’hĂ´pital, il n’a pas pĂ©nĂ©trĂ© Ă  l’intĂ©rieur.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Selon un sondage, une large majoritĂ© des Français ont une opinion positive de la police

L’un des gendarmes a ripostĂ© et a tirĂ© Ă  trois reprises. Le forcené a fini par se rendre aux forces de l’ordre, Ă  la faveur d’une nĂ©gociation engagĂ©e par les gendarmes du Loiret, avec le soutien, par tĂ©lĂ©phone, du GIGN, qui avait pris la dĂ©cision de se transporter sur les lieux. Miraculeusement, aucun blessĂ© n’est Ă  dĂ©plorer.

Ă‚gĂ© de 43 ans, l’homme a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue. Une enquĂŞte de flagrance a Ă©tĂ© ouverte pour tentative d’homicide sur les gendarmes, et violences volontaires sur le personnel de l’hĂ´pital de Pithiviers, qui a assistĂ© Ă  ces longues heures de tension depuis l’intĂ©rieur de l’Ă©tablissement.