🇫🇷 Ivry-sur-Seine : 18 appels au meurtre visant les forces de l’ordre taguĂ©s en plein centre-ville

©️Stéphane Bommert

Dans la nuit de lundi à mardi, 18 appels au meurtre visant les forces de l’ordre ont été peints en plein centre-ville d’Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne.

MĂŞme si les policiers et gendarmes y sont habituĂ©s, un tel nombre, avec une telle violence, c’est du jamais-vu. « Flics vous allez mourir », « A mort les porcs », « Sauve une vie, tue un flic » ou encore, « La question n’est pas de savoir si la police est un danger pour la sociĂ©tĂ©, mais comment s’en dĂ©barrasser », « Tue un flic », « Feu aux prisons ». Comme l’a annoncĂ© la direction de la police au Parisien, une plainte allait ĂŞtre dĂ©posĂ©e.

« Keep calm and kill cops », « Acab » et « Fuck le 17 » ou encore « Pas de police dans nos quartiers », pour un syndicat de police au mĂ©dia parisien, « RĂ©sultat de plusieurs jours d’hystĂ©rie et de haine, l’appel Ă  tuer du flic s’affiche sans complexe au grand jour » et il s’interroge « Quelle sera la prochaine Ă©tape ? »

Ă€ Lire :  ⚫️ Coronavirus : Un policier atteint du COVID-19 est dĂ©cĂ©dĂ©

Depuis quelques années, les relations entre la police, une partie des jeunes et les élus, sont compliquées à Ivry. Pour un policier en poste dans la ville, « ce n’est pas un hasard si on retrouve ces tags dans la ville ». En plus, selon lui, la symbolique est forte puisque c’est dans cette ville que vit Assa Traoré, sœur d’Adama, mort après son interpellation par les gendarmes.