🇨🇵 Albi : Après avoir menacĂ© des passants avec un revolver, il frappe des policiers qui tentaient de l’interpeller

©️Stéphane Bommert

Les policiers de la BAC d’Albi alertĂ©s par des riverains ont interpellĂ© un homme armĂ© qui menaçait des passants.

À Albi comme le raconte Actu17 les policiers de la BAC (Brigade anticriminalitĂ©) sont alertĂ©s qu’un homme armĂ© sème le trouble dans la ville. Très vite ils localisent un individu correspondant au signalement, dans la rue GĂ©nĂ©ral Pont. Ils ont alors ordonnĂ© Ă  cet homme de garder les mains en l’air le temps qu’ils puissent rĂ©cupĂ©rer l’arme Ă  feu que l’individu avait sur lui. Ce dernier Ă  dĂ©faut d’obtempĂ©rer a glissĂ© soudainement sa main dans l’une de ses poches.

Les policiers ont alors fait usage de leur pistolet Ă  impulsions Ă©lectriques, mais cette tentative pour le maĂ®triser a Ă©chouĂ©. Les agents lui ont alors saisi le bras afin qu’il ne puisse pas faire usage de son arme. Mais loin de se laisser faire,  l’individu rĂ©calcitrant frappera et insultera les policiers durant son interpellation.

Ă€ Lire :  🚨 Acte 70 des Gilets jaunes : Tension en cours Ă  Paris entre manifestants et forces de l'ordre

Au commissariat, il a Ă©tĂ© constatĂ© que le mis en cause Ă©tait sous l’emprise d’alcool. Les tests rĂ©vĂ©leront qu’il avait près de trois grammes d’alcool par litre de sang. Il a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue diffĂ©rĂ©e puis en cellule de dĂ©grisement pour la nuit, après avoir Ă©tĂ© conduit Ă  l’hĂ´pital.

En garde à vue, il a reconnu les faits, ainsi que la dégradation de la cellule pendant la nuit. Il sera convoqué au tribunal en décembre dans le cadre d’une comparution sur la reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). Il devra répondre des faits de violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique en récidive, outrage, port d’arme prohibée et dégradations de biens publics.