🇫🇷 Arles : Craignant pour sa vie, un parrain corse demande l’annulation d’un livre depuis la prison

@actupenit.com

Jean-Luc Germani, une des figures du grand banditisme corse, demande le retrait d’un livre depuis sa cellule de la maison centrale d’Arles. 

Craignant pour sa vie Jean-Luc Germani, figure du banditisme corse, incarcĂ©rĂ© Ă  Arles, demande au tribunal judiciaire de Paris de faire annuler un chapitre sur lequel figure des retranscriptions de ses conversations en prison. Il a demandĂ© l’interdiction de parution de « Vendetta », un livre sur le banditisme corse, qui rapporte notamment des conversations qu’il a eu en dĂ©tention et qui mettrait sa vie en danger. Comme le relate 20 Minutes, son avocate explique que  » la parution du livre serait dĂ©sastreuse pour son client  » avant de poursuivre « c’est peut-ĂŞtre un voyou mais sa vie mĂ©rite d’ĂŞtre protĂ©gĂ©e ».

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Me Cohen estime qu’il est fort probable que les Ă©coutes soient annulĂ©es en raison de l’illĂ©galitĂ© ce celle-ci. Les auditrices du livre, les journalistes Violette Lazard et Marion Galland, ont Ă  la demande d’un juge, retranscrit des conversations enregistrĂ©es depuis des micros dissimulĂ©s dans la cellule du dĂ©tenu Ă  la prison des Baumettes.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Rennes-Vezin : Un dĂ©tenu de la prison en cavale interpellĂ© par les forces de l’ordre

Selon son avocate, Jean-Luc Germani parle beaucoup, ce qui serait susceptible de mettre sa vie en danger. Des noms de politiques, d’hommes d’affaires sont Ă©voquĂ©s. Il est Ă©galement question de projets de malversation. Elle demande Ă©galement si les journalistes sont habilitĂ©es Ă  retranscrire des Ă©coutes issues la sonorisation d’une cellule et estime qu il ya eu « violation de vie privĂ©e et violation de domicile », en l’occurence la cellule de Jean-Luc Germani Ă  la prison Marseillaise.