🚨 Lyon : L’agresseur de Marin reste en prison, sa demande de libĂ©ration conditionnelle a Ă©tĂ© rejetĂ©e

@actupenit.com

L’agresseur de Marin reste finalement en dĂ©tention, la chambre d’application des peines a rendu sa dĂ©cision ce mercredi.

Mineur au moment des faits, l’homme qui purge actuellement sa peine au centre de dĂ©tention de Roanne, avait Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  sept ans et demi de prison pour « violences avec usage ou menace d’une arme suivie de mutilation ou infirmitĂ© permanente ».

Comme le rappelle Le Progrès, le 11 novembre 2016, Marin Sauvajon s’était interposé pour défendre un couple de quadragénaires pris à partie par cinq jeunes mécontents de leur baiser, non loin de la gare lyonnaise de La Part Dieu. L’un d’eux l’avait violemment frappé à la tête à coups de béquille.

Ă€ Lire :  🇪🇸 Les surveillants espagnols en grève dans la plupart des prisons du pays

Toujours selon le journal rĂ©gional, les juges ont considĂ©rĂ© que le projet professionnel du dĂ©tenu qui a aujourd’hui 21 ans est mis Ă  mal par la crise sanitaire. Pour l’avocat de Marin cette dĂ©cision est « respectable ». Pour lui, la libĂ©ration de l’agresseur est « prĂ©maturĂ©e », d’autant que « l’attitude en dĂ©tention n’a pas Ă©tĂ© exemplaire ».