🔴 Évasion de la prison de Réau : Le frère de Redoine Faïd mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Capture, Interpol

Brahim FaĂŻd le frère de Redoine s’est toujours prĂ©sentĂ© comme une victime face au agissement de son cadet. En 2018, au centre pĂ©nitentiaire de RĂ©au, il se trouvait au parloir au moment de la spectaculaire Ă©vasion de Redoine FaĂŻd en hĂ©licoptère.

le 3 juillet 2018, Brahim avait passĂ© 31 heures de garde Ă  vue oĂą il aurait toujours assurĂ© aux enquĂŞteurs qu’il n’était pas liĂ© Ă  l’évasion de son frère. Pourtant, le 1er juillet, il se trouvait dans les parloirs du centre pĂ©nitentiaire de RĂ©au lors du dĂ©clenchement de l’opĂ©ration d’Ă©vasion. Ă‚gĂ© aujourd’hui de 59 ans il a de nouveau Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue par les enquĂŞteurs de la police judiciaires de Versailles en dĂ©but de semaine.

Après 48 heures de garde Ă  vue, il a Ă©tĂ© mis en examen par les juges d’instruction en charge du dossier. Il est poursuivi pour « Ă©vasion en bande organisĂ©e » et « association de malfaiteurs ». Il a Ă©tĂ© placĂ© sous contrĂ´le judiciaire.

Ă€ Lire :  🚨 Nordahl Lelandais avoue avoir tuĂ© le Caporal Noyer

La veille de l’Ă©vasion, Brahim avait rendu visite Ă  son frère Redoine. Après le rendez-vous, le dĂ©tenu avait demandĂ© Ă  avancer Ă  9 heures du matin sa visite du lendemain avec son frère. Soi-disant afin de permettre Ă  son frère Brahim de visionner le match de la coupe du monde de football, qui devait se tenir Ă  13h45 ce jour-lĂ . Ce changement acceptĂ© par l’administration pĂ©nitentiaire a permis Ă  Brahim Ă  se rendre au parloir le 1er juillet en fin de matinĂ©e. Après quelques minutes de visite, Redoine FaĂŻd Ă©tait exfiltrĂ© par un commando armĂ© qui s’Ă©tait posĂ© dans la cour de la prison avec un hĂ©licoptère.

Après deux ans d’enquĂŞte, les juges d’instruction estiment que seul Brahim aurait pu informer le commando des heures prĂ©vues pour le parloir de son frère. D’autres membres de la famille de Redoine sont Ă©galement mis en examen dans cette affaire d’Ă©vasion. La plupart sont Ă©crouĂ©s explique Actu17.