🇨🇵 Nîmes: Une compagnie de CRS en renfort pour sécuriser deux cités sensibles de la ville

Sicom Urgence

Un vaste, dispositif policier a été déployé dans deux cités sensibles de la ville de Nîmes afin de procéder à des contrôles et pour rassurer les habitants.

Ce matin dĂ©jĂ  sur rĂ©quisition du procureur de la rĂ©publique, les policiers de la ville sont venus effectuer des contrĂ´les portant notamment sur l’Ă©conomie souterraine liĂ©e au trafic de stupĂ©fiants dans le quartier Chemin Bas d’Avignon. Les policiers Ă©paulĂ©s par des chiens spĂ©cialisĂ©s en recherche de stupĂ©fiants, d’armes et de munitions, ont procĂ©dĂ© au contrĂ´le d’identitĂ© de 25 personnes, mais Ă©galement au contrĂ´le des commerces, comme l’indique au journal Objectifgard le commissaire Jean Pierre Sola de la Direction DĂ©partementale du Gard.

L’opĂ©ration de police a conduit Ă  l’interpellation de trois personnes dont deux mineurs âgĂ©s de 15 et 16 ans pour dĂ©tention de stupĂ©fiants rajoute le patron de la Police dans le dĂ©partement. Il a Ă©tĂ© retrouvĂ© ce jeudi matin 153 grammes de rĂ©sine de cannabis, 28 grammes d’herbe de cannabis et 24 grammes de cocaĂŻne dans des sachets destinĂ©s Ă  la vente.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Brunoy: Un policier de la BAC se donne la mort Ă  son domicile

Une autre opĂ©ration de police a dĂ©butĂ© vers 15 h 30 cette fois dans les quartiers Chemin Bas d’Avignon et Mas de Mingue. Des policiers nationaux et municipaux, accompagnĂ©s de 60 CRS ont pĂ©nĂ©trĂ© dans le quartier chemin bas d’Avignon pour procĂ©der Ă  de nouveaux contrĂ´les d’identitĂ© et montrer une prĂ©sence policière.

Ce déploiement de forces est dû aux récents règlements de comptes qui ont frappé le quartier. Dimanche dernier un jeune homme de 23 ans était tué par balle.