🇫🇷 Villefranche-sur-Saône : Les détenus ont maintenant les clefs de leur cellule. (Vidéo)

@actupenit.com

Le centre pénitentiaire de Villefranche-sur-Saône vient de distribuer les clefs des cellules aux détenus « les plus méritants ». Ceux du nouveau régime de détention, le « module respect ».

Initié en Espagne ce régime de détention aurait pour objectif la diminution des violences en détention. Les détenus disposent ainsi de plus de libertés mais sous certaines conditions. En 2015, le centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan était le premier à tester ce nouveau module.

Ă€ Villefranche, ils sont 35 dĂ©tenus du troisième Ă©tage de la maison d’arrĂŞt Ă  en bĂ©nĂ©ficier. Les dĂ©tenus sont autorisĂ©s Ă  circuler librement en journĂ©e dans les couloirs et certains espaces (salle de sport, cour extĂ©rieure..) avec une clĂ© de leur cellule, mais Ă  certaines conditions. En contrepartie, ils doivent par exemple avoir un comportement irrĂ©prochable, participer Ă  des activitĂ©s obligatoires, se rĂ©veiller Ă  la mĂŞme heure, ou encore entretenir leurs locaux.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Le Havre: Sur une fouille d’un seul Ă©tage de la prison, la prise est impressionnante

Pour les syndicats, ce genre de module favorise les trafics : « Les détenus déambulent comme ils veulent sur les coursives, ça favorise les trafics, les échanges et éventuellement les pressions entre détenus, et ça ne produit aucun effet positif mis à part de leur apporter un peu de confort sur le moment » dénonce Dominique Verrière, secrétaire régional du syndicat UFAP.

de son cotĂ©, le ContrĂ´leur gĂ©nĂ©ral des lieux de privatisation de libertĂ© a publiĂ© un avis positif aux modules de respect, favorisant l’autonomie des dĂ©tenus et allĂ©geant les contraintes sĂ©curitaires.