🔴 Fresnes : Le jeune surveillant condamné pour trafic de stupéfiants dans la prison

© actupenit.com

Ce jeudi, un dĂ©tenu et un surveillant du centre pĂ©nitentiaire de Fresnes ont Ă©tĂ© condamnĂ©s Ă  cinq et deux ans et demi de prison par le tribunal correctionnel de CrĂ©teil. Ils Ă©taient soupçonnĂ©s d’avoir introduit de la drogue au sein de la prison.

Ils sont quatre prĂ©venus dans cette affaire, dont ce surveillant et une aide-soignante qui exerçait Ă  l’hĂ´pital de pĂ©nitentiaire de Fresnes. Ils comparaissaient ce jeudi pour corruption, acquisition, transport, offre, dĂ©tention de stupĂ©fiants ou complicitĂ©, pour des faits remontant au mois d’aoĂ»t 2018.

Le détenu, âgé de 26 ans est maintenant incarcéré à Nanterre a été condamné à 5 ans de prison. Le surveillant à 30 mois dont 12 avec sursis probatoire. Pour lui, le tribunal a été plus sévère que le parquet qui avait requis 18 mois de prison.

C’est en AoĂ»t 2018 que le surveillant avait Ă©tĂ© interpellĂ© par les hommes de la BAC (brigade anticriminalitĂ©) avec deux « savonnettes » de rĂ©sine de cannabis de 110 grammes chacune. Il avait rapidement expliquĂ© aux agents qu’il Ă©tait sur le point de livrer Ă  l’intĂ©rieur de la prison de Fresnes et qu’il cĂ´toyait un dĂ©tenu affectĂ© Ă  la cantine. Il avait Ă©galement avouĂ© aux enquĂŞteurs avoir fait cela contre une rĂ©munĂ©ration de 100 euros.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Tuerie de Nantes : Arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès

Dans la combine, la compagne du détenu, par ailleurs aide-soignante à l’hôpital de Fresnes au moment des faits, était chargée de réceptionner la drogue puis de la remettre au surveillant. Tout comme ce dernier, la jeune femme a été condamnée à 30 mois de prison, dont 12 avec sursis relate Ouest-France.

Sa cousine, qui a servi d’intermĂ©diaire tĂ©lĂ©phonique avec le surveillant, a-elle Ă©tĂ© condamnĂ©e Ă  six mois de prison avec sursis.

En plus de cette affaire, l’instruction avait abouti à la mise en examen d’un ancien chef de parloir, accusé d’avoir permis à deux détenus de récupérer des gros sacs d’affaires en dehors des circuits réglementaires et d’avoir fait entrer portables et consoles de jeux dans la prison. Il a été condamné jeudi à 24 mois de prison, et son maintien en détention exigé.