🇫🇷 Bois D’Arcy : Un dĂ©tenu retrouvĂ© mort Ă  la prison. Que s’est-il passĂ© dans le huis clos de la cellule 422 du centre pĂ©nitentiaire ?

Illustration Pixabay

Le corps sans vie d’un dĂ©tenu a Ă©tĂ© dĂ©couvert ce week-end par le personnel du centre pĂ©nitentiaire de Bois-d’Arcy.

L’homme, âgĂ© de 45 ans, avait Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© et incarcĂ©rĂ© la semaine dernière. Dans la nuit de samedi Ă  dimanche, un dĂ©tenu appelle Ă  l’aide les surveillants. Comme le relate Le Parisien, lorsque les fonctionnaires ouvrent la porte de la cellule ils dĂ©couvrent Ă  l’intĂ©rieur le corps de son codĂ©tenu, qui gĂ®t, inanimĂ©, entre les deux lits de la pièce.

Une source proche de l’affaire prĂ©cise dans le mĂ©dia parisien « Sa tĂŞte baignait dans une mare de sang ». MalgrĂ© le massage cardiaque effectuĂ© par les surveillants avant l’arrivĂ©e des secours, le dĂ©tenu ne survivra pas. Selon son codĂ©tenu, la victime s’Ă©tait plainte de maux de tĂŞte durant la soirĂ©e et serait tombĂ© deux fois de son lit.

Ă€ Lire :  🇫🇷 La CatĂ©gorie B pour les surveillants pĂ©nitentiaires sinon rien !

Mais pour les enquĂŞteurs, les traces de sang sous le lit ne concorde pas avec cette version et surtout, le mĂ©decin lĂ©giste a trouvĂ© des traces de strangulation sur le cadavre. Le codĂ©tenu, un demandeur d’asile Afghan, a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  deux reprises pour violence depuis son arrivĂ©e en France, en 2012, pour Ă©chapper, avait-il dit, « Ă  des problèmes avec les AmĂ©ricains » qu’il avait dans son pays.

Une enquĂŞte a Ă©tĂ© ouverte pour « homicide volontaire » par le parquet de Versailles. L’autopsie du corps, qui doit avoir lieu ce mardi, apportera sans doute quelques rĂ©ponses aux enquĂŞteurs de la sĂ»retĂ© dĂ©partementale, chargĂ©s de la suite des investigations.