🇫🇷 Borgo : Le plus ancien détenu de France pourrait sortir de prison. Mais qui est Tommy Recco ?

@actupenit.com

Tommy Recco, le plus ancien détenu de France a fait une nouvelle demande de remise en liberté. Qui est-il ?

Tommy Recco a Ă©tĂ© condamnĂ© par la cour d’assises du Var en 1983 Ă  la rĂ©clusion criminelle Ă  perpĂ©tuitĂ© pour le meurtre de six personnes, dont une fille de 11 ans. DĂ©jĂ  dans les annĂ©es 60, il tue son parrain, garde-pĂŞche Ă  Propriano, qui l’avait surpris en train de pĂŞcher Ă  la dynamite. Comme le relate Le Monde, condamnĂ© Ă  la perpĂ©tuitĂ© en 1962, il sort en 1977. Deux ans plus tard, Tommy Recco rĂ©cidive en tuant lors d’un braquage trois vendeuses d’une supĂ©rette Mammouth Ă  BĂ©ziers dans l’HĂ©rault. Parmi elles se trouve Sylvette Maurel, 27 ans. Son mari, Guy Maurel « n’a jamais refait sa vie », explique Ă  BFMTV.com son avocate Me Linda Piperi. « Il a fait de sa vie un mĂ©morial, c’est son combat. »

Trois semaines plus tard, Ă  la suite d’un diffĂ©rend, il assassine trois personnes Ă  Carqueiranne dans le Var, dont une fillette de 11 ans. Après avoir dans un premier temps livrĂ© des aveux en garde Ă  vue, le Corse continuera toute sa vie de clamer son innocence. L’absence d’alibi, le tĂ©moignage d’un client du supermarchĂ© et les expertises balistiques conduisent la Cour d’assises du Var Ă  le dĂ©clarer coupable. Il est condamnĂ© en 1983 Ă  la rĂ©clusion criminelle Ă  perpĂ©tuitĂ©.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Porcheville : Deux mineurs maintiennent un surveillant pendant qu’un troisième le frappe violemment

Depuis, Tommy Recco n’a jamais changĂ© de position, assurant ĂŞtre victime d’une « abominable machination ». Depuis le centre pĂ©nitentiaire de Borgo oĂą il est dĂ©tenu, le Corse consacre ses journĂ©es Ă  lire des ouvrages religieux. « Un mysticisme Ă  la mode chez les dĂ©tenus corses », observe Me Lhote auprès de BFMTV.com. Tommy Recco, âgĂ© de 86 ans, demande Ă  la Cour d’appel de Bastia une suspension de peine pour des raisons de santĂ©, ayant notamment des problèmes cardiaques et un mĂ©lanome de la peau. La cour d’appel de Bastia doit rendre son dĂ©libĂ©rĂ© ce mardi.