🇫🇷 Liancourt : Une femme enceinte reste enfermée toute la nuit dans un parloir de la prison

La femme d’un dĂ©tenu du centre pĂ©nitentiaire de Liancourt est restĂ© enfermĂ©e dans un parloir de la prison.

Les faits sont survenus dans la nuit de dimanche à lundi, la femme de 43 ans, enceinte de 8 mois et demi, est venue visiter son mari comme chaque week-end. Comme le relate Le Parisien, vers 17 heures, à la fin de son parloir, le détenu est extrait du box et ramené en cellule. La visiteuse, elle, reste dans le parloir en attendant les résultats de la fouille de son compagnon, comme le veut la règle. Une demi-heure passe, puis une heure. Aucun surveillant ne vient lui ouvrir. Elle frappe à la porte du box, crie à travers la petite lucarne du parloir. Aucune réponse.

Elle va finalement rester enfermĂ©e 16 heures dans le box. Comme l’explique sa fille au mĂ©dia parisien, « Ma mère a frappĂ©, hurlĂ©, personne n’est jamais venu la chercher. Elle a eu très froid car la clim fonctionnait et elle a dĂ» se retenir d’uriner. Heureusement cela n’a pas dĂ©clenchĂ© l’accouchement ».

Ă€ Lire :  🇫🇷 Avignon : Un dĂ©tenu frappe une surveillante et mord la poitrine d'un surveillant

Sans nouvelle, sa famille, originaire d’Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, a contactĂ© vers 1 heure du matin la prison. Au bout du fil, une surveillante explique que la visiteuse est ressortie Ă  17 heures. Un signalement sera fait au commissariat d’Aulnay-sous-Bois par la famille dans la nuit de dimanche Ă  lundi.

La quadragĂ©naire sera finalement libĂ©rĂ©e vers 9 heures ce lundi après qu’une secrĂ©taire, alertĂ©e par des coups donnĂ©s sur la porte du parloir, donne l’alerte. L’administration pĂ©nitentiaire confirme l’incident et Ă©voque des « manquements graves et un dysfonctionnement ». « Une enquĂŞte administrative va ĂŞtre ouverte ».