🇫🇷 Évry : Une adjointe au maire victime d’un vol et d’une agression chez elle en plein direct à la radio

Capture Sud Radio

Ce vendredi matin, Najwa El Haïté, a été victime d’un cambriolage alors qu’elle se trouvait dans son appartement à Paris en plein direct sur Sud Radio. L’individu a pris la fuite avec plusieurs biens lui appartenant.

L’émission de Sud Radio diffusée en direct sur les réseaux sociaux a pris une tournure incroyable ce vendredi quand, en plein débat consacré à l’augmentation des violences en France l’une des intervenantes, Najwa El Haïté, qui se trouvait dans son appartement du VIIIe arrondissement de Paris, a été agressée par un cambrioleur qui a fracturé sa porte.

Cette dernière est adjointe au maire d’Évry-Courcouronnes. Elle est en charge de l’attractivité du territoire et des relations internationales. En plein direct, on peut la voir crier à plusieurs reprises avant de se lever. puis la caméra bouge dans tous les sens avant d’être coupée. Le cambrioleur vient de lui dérober son ordinateur portable qui lui servait pour le direct.

Quelques minutes plus tard, elle sera contactée par téléphone, toujours en direct à la radio. La jeune femme racontera la scène qui venait de se produire : « Je suis vraiment désolée mais il m’est arrivée un truc de dingue. Un jeune que j’ai vu a défoncé ma porte, qui était fermée, à coups de marteau et de pieds. Cela a été d’une violence inouïe, il m’a volé mon portable, il m’a volé mon sac. On parlait de racaille et bien il y a une racaille qui est entrée chez moi ! ».

« Mais comment c’est possible Najwa ? », lance Valérie Expert. « C’est hallucinant. Je peux vous dire que ma porte était bien fermée, d’ailleurs, à clef. J’entendais de manière intempestive quelqu’un qui sonnait, sonnait, sonnait. Et je me suis dit ‘bon j’attends personne donc je ne vais pas ouvrir’ et en plus j’étais en direct dans votre émission », raconte l’élue.

À Lire :  🔴 Coronavirus : le gouvernement autorise la prescription de chloroquine en traitement du Covid-19

« Et là, j’entends des coups de marteau et des coups de pied mais d’une violence inouïe, et là je vois un colosse rentrer chez moi, voler mon ordinateur et vous avez pu le constater, ça a été brutal et il a fermé l’ordinateur. Et il m’a volé mon sac, ça s’est fait en une fraction de secondes quoi. Donc quand on dit qu’en France il y a des racailles, il y a bien des racailles et là je peux vous le dire », insiste-t-elle. « Je suis remontée, J’attends la police avec impatience. Parce que ce monsieur je vais le reconnaître, j’ai bien regardé son visage », termine l’élue.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat du VIIIe arrondissement de Paris. Pour l’heure, l’auteur du vol n’a pas été retrouvé.