đź”´ Viol en prison : Le codĂ©tenu qui accusait de viol Adama TraorĂ© en 2016 Ă  la prison d’Osny a Ă©tĂ© indemnisĂ©

Au mois de mai 2016, soit deux mois avant la mort d’Adam TraorĂ©, une plainte Ă©tait dĂ©posĂ©e contre lui par un homme de 23 ans Ă  l’Ă©poque. Les deux hommes Ă©taient dĂ©tenus ensemble Ă  la prison d’Osny dans le Val-d’Oise.

C’est la mère de la victime qui avait alertĂ© les services de police, ne supportant plus de voir son fils en « extrĂŞme souffrance ». Elle s’Ă©tait prĂ©sentĂ©e au commissariat de Cergy-Pontoise pour dĂ©poser une plainte contre Adama TraorĂ©.

Une dĂ©cision vient d’ĂŞtre rendu dans cette affaire par la Commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI). Cette Commission siège dans chaque tribunal judiciaire, elle  est composĂ©e d’au moins deux magistrats professionnels.

Le 28 dĂ©cembre 2018, le jeune codĂ©tenu d’Adama TraorĂ© avait en effet saisi la Civi de Pontoise pour obtenir l’indemnisation de son prĂ©judice, non seulement pour les faits d’agressions sexuelles qu’il dit avoir subis en mai 2016. L’homme aurait racontĂ© aux enquĂŞteurs avoir Ă©tĂ© contraint, plusieurs fois par jour, de pratiquer des fellations Ă  Adama TraorĂ©, qui le menaçait Ă  l’aide d’une fourchette. la victime prĂ©sumĂ©e aurait remis « une lettre Ă  un surveillant » et Ă©voquĂ© les faits « de façon particulièrement circonstanciĂ©e lors d’un entretien avec un chef de dĂ©tention, ajoutant qu’il avait dĂ©conseillĂ© Ă  sa mère de dĂ©noncer les faits par peur de reprĂ©sailles » selon les informations du Point.

Ă€ Lire :  đź”´ CĂ´tes d'Armor : Un motard de la gendarmerie sĂ©rieusement blessĂ© après avoir Ă©tĂ© percutĂ© par une voiture

La Civi affirme: « Il rĂ©sulte de ces considĂ©rations de fait que la matĂ©rialitĂ© des infractions d’agressions sexuelles dĂ©noncĂ©es doit ĂŞtre considĂ©rĂ©e comme Ă©tablie. Le retentissement psychologique de ces faits commis sur une personne fragile et vulnĂ©rable au sein d’un Ă©tablissement pĂ©nitentiaire justifie l’allocation d’une indemnitĂ© de 15 000 euros.«