🇫🇷 GĂ©rald Darmanin annonce la crĂ©ation d’un nouveau dispositif pour lutter contre les suicides chez les forces de l’ordre

©️ Jacques Paquier Flickr

Le ministre de l’intĂ©rieur; GĂ©rald Darmanin a annoncĂ© la crĂ©ation d’un nouveau dispositif afin de lutter contre les suicides des forces de l’ordre. Il entrera en vigueur dès le dĂ©but du mois d’aoĂ»t selon le ministre.

InterrogĂ© ce mardi après-midi devant l’assemblĂ©e nationale lors de la sĂ©ance des questions au gouvernement, GĂ©rald Darmanin est revenu sur les difficultĂ©s des policiers dans l’exercice de leur fonction et des consĂ©quences très importantes sur leur vie familiale et personnelle qui mène, parfois Ă  des drames.

« Les cycles horaires des policiers et des gendarmes, la violence à laquelle ils sont confrontés, les mutations notamment de sortie d’école qui les met loin de leur famille et parfois de leur jeune famille, les poussent parfois à connaître cette dépression à laquelle nous devons absolument répondre », a ajouté Gérald Darmanin. « L’une des raisons pour lesquelles les policiers et les gendarmes peuvent mettre fin à leurs jours, c’est effectivement les blessures, les agressions, les attaques (…) dont ils peuvent faire l’objet », a souligné le ministre. « Ils doivent en parler auprès de leur hiérarchie et auprès du ministère de l’Intérieur ».

Gérald Darmanin a ensuite annoncé qu’un dispositif « élaboré par son prédécesseur », allait être mis en place « après consultation des syndicats, pour les policiers et les gendarmes victimes », et sera opérationnel « dès le début du mois prochain ». Il « permettra à toute heure, dans plusieurs télédéclarations ou au téléphone » de « joindre immédiatement quelqu’un du ministère de l’Intérieur pour un suivi bien plus individuel qu’il ne l’est aujourd’hui ».

« Entre un policier et quelqu’un qui a commis des méfaits qui sont contraires aux lois de la République, nous choisirons toujours le policier », a-t-il conclu.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Évry : Patrice Quarteron placĂ© en garde Ă  vue pour la seconde fois en 24 heures

En 2019, 59 policiers se sont donnĂ© la mort. 17 gendarmes Ă©galement ont fait le mĂŞme choix. Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e 21 suicides ont Ă©tĂ© recensĂ©s.