🇫🇷 Ile-de-France : Pendant trois jours il appelle des commissariats, des postes de police municipale et des brigades de gendarmerie et insulte les forces de l’ordre

©️Stéphane Bommert

Un homme a été interpellé ce lundi après-midi à Lagny-sur-Marne et placé en garde à vue.

Cela faisait trois jours qu’il appelait les standards d’une vingtaine de commissariats de police nationale ou municipale et de brigades de gendarmerie, en Ile-de-France et en province, pour profĂ©rer des insultes. Comme le relate Le Parisien, entre le samedi 1er aoĂ»t et le lundi 3 aoĂ»t, les commissariats de Versailles (Yvelines), Paris Ve, Gagny (Seine-Saint-Denis), CrĂ©teil (Val-de-Marne), Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), Villejuif (Val-de-Marne), Meaux, Chelles, Lagny, Noisiel, Moissy-Cramayel, Pontault-Combault ou Marseille (Bouches-du-RhĂ´ne) ont subi ses appels insultants. Ainsi que les brigades de gendarmerie d’Esbly, Vitry-le-François (Marne) ou Tarbes (Hautes-PyrĂ©nĂ©es) ou encore des postes de police municipale de Bussy-Saint-Georges, Torcy, Lieusaint, Lagny et Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis).

Ă€ Lire :  🚨 Aube : OpĂ©ration de police en cours pour un homme retranchĂ© Ă  La Chapelle-Saint-Luc. Plusieurs coups de feu, un policier blessĂ©.

L’homme âgĂ© de 19 ans, a lors de ses centaines d’appels, donnĂ© son adresse aux policiers. Les forces de l’ordre sont donc venues le chercher et l’ont placĂ© en garde Ă  vue. L’homme a reconnu les faits et indiquĂ© ne rien regretter et expliquĂ© qu’il avait pris du plaisir et une certaine jouissance Ă  traiter de tous les noms les fonctionnaires qui lui rĂ©pondaient.

DĂ©jĂ  connu des services de police pour d’autres faits, le mis en cause devait ĂŞtre dĂ©fĂ©rĂ© ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Meaux pour ĂŞtre jugĂ© dans le cadre d’une procĂ©dure de plaider-coupable.