🇫🇷 Doullens : Trois jeunes gendarmes du PSIG sauvent la vie d’une centaine de personnes lors d’un incendie d’immeuble

© actupenit.com

Dans la nuit du 18 au 19 aoĂ»t 2020, trois gendarmes adjoints volontaires (GAV) du PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention gendarmerie) de Doullens en repos sont intervenus dans l’incendie d’un immeuble en face de leur caserne. Ils ont portĂ© secours aux habitants.

Vers 23h15 ce mardi, alors qu’ils sont dans leur logement de fonction, trois gendarmes aperçoivent des flammes dans un immeuble en face de la caserne. Ils se rendent alors sur les lieux sans hĂ©siter afin de porter secours aux habitants. Ă€ leur arrivĂ©e, ils se rendent compte que le feu se propage au deuxième Ă©tage. Ils prennent alors l’initiative d’Ă©vacuer les habitants en allant frapper Ă  leurs portes. Puis ils tentent de rejoindre les Ă©tages supĂ©rieurs ou l’incendie a dĂ©butĂ©.

Mais face aux flammes, ils ne pourront progresser dans l’immeuble. Ils dĂ©cident alors de se battre contre l’incendie en jetant des seaux d’eau rĂ©cupĂ©rĂ©s dans les habitations vides. Ils parviendront Ă   faire Ă©vacuer une centaine de personnes. « Nous avons vu des flammes, nous sommes directement allĂ©s dans l’immeuble pour porter secours. Les personnes Ă©taient rĂ©ellement en danger. Sur le coup, on pense aux autres. Ce n’est qu’à la fin que nous avons rĂ©alisĂ© ce que nous avions accompli ! » explique un gendarme sur le site Gendinfo.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Saumur : Un militaire se suicide juste après la cĂ©rĂ©monie du 14 juillet

Quelques minutes après, les sapeurs-pompiers arriveront sur les lieux. Ils Ă©teindront l’incendie jusqu’à tard dans la nuit. L’intervention des trois jeunes gendarmes a Ă©tĂ© dĂ©cisive. Seules cinq personnes seront hospitalisĂ©es. Le bilan aurait pu ĂŞtre bien plus lourd. « Maintenant que nous rĂ©alisons, nous sommes fiers de ce que nous avons fait », expriment les gendarmes adjoints volontaires qui comptent bien poursuivre leur carrière au service de la population.

Comme l’explique le journal, deux intĂ©greront ainsi prochainement la gendarmerie en tant que sous-officiers, tandis que le troisième devrait bientĂ´t rejoindre la police en qualitĂ© de gardien de la paix. Leur belle action dĂ©montre d’ores et dĂ©jĂ  de belles qualitĂ©s professionnelles !