Perpignan : Soupçonné d’harcèlement téléphonique le détenu ne compte pas laisser les surveillants fouiller sa cellule

@actupenit.com

Les surveillants du centre pénitentiaire de Perpignan ont eu fort à faire avec un détenu soupçonné d’avoir harcelé par téléphone plusieurs personnes à l’extérieur de la prison.

Trois surveillants sont chargés d’aller chercher le détenu pour l’emmener dans le bureau de l’officier de permanence et ainsi de pouvoir procéder à la fouille de la cellule et la recherche du téléphone portable.

Mais comme le relate France Bleu, le détenu, âgé de 25 ans et purgeant une peine de huit ans de prison, a refusé de sortir de sa cellule. L’homme a commencé à s’automatiser le bras avec une lame de rasoir avant de tenter de s’en prendre aux surveillants avec son arme artisanale.

À Lire :  🇫🇷 Condé-sur-Sarthe : Après l'attaque terroriste des équipements on bien été envoyés, mais pas en nombre suffisant ni à la bonne taille !

Les surveillants vont réussir à le maîtriser alors qu’ils tente de leur porter des coups au visage, l’un des surveillants a été mordu à la main. Lors de la fouille de la cellule, un téléphone et un chargeur ont bien été retrouvés. Le détenu cumule déjà 19 procédures disciplinaires selon les syndicats de l’établissement qui réclament son transfert dans un autre établissement pénitentiaire possédant une Unité pour Détenus Violent (UDV).