Valence : Après l’attaque à l’huile bouillante, les surveillants bloquent la prison ce matin

Capture Twitter UFAP

Une vingtaine de surveillants ont bloqué le centre pénitentiaire de Valence ce matin, suite à l’attaque à l’huile bouillante survenue samedi 5 septembre.

Depuis 6 heures ce matin, les surveillants de la prison de Valence étaient réunis devant l’établissement. Ils étaient mobilisés afin de protester contre leurs conditions de travail après une agression survenue le week-end dernier.

L’attaque s’était déroulée au niveau de la maison centrale où sont réunies les plus grosses peines. Lors de la distribution du repas, deux surveillants et un détenu auxiliaire ont reçu une casserole d’huile bouillante lancée par un détenu. 

Les deux surveillants et le détenu avaient été transportés en urgence au centre hospitalier de Valence. Ils ont été sérieusement brûlés. Le détenu âgé de 47 ans avait été transporté en urgence absolue au centre hospitalier de Valence. A l’ouverture de la porte de sa cellule, un autre détenu a jeté le contenu d’une casserole d’huile bouillante sur l’auxiliaire, puis l’a lacéré avec un éclat de miroir. Le détenu, gravement brûlé a été transporté à Lyon pour être hospitalisé. Il a ensuite été conduit par hélicoptère au CHU de Lyon, en urgence absolue.

À Lire :  🇫🇷 Grand-Ouest: 250 à 300 détenus dorment sur un matelas à même le sol

Les deux surveillants, moins gravement touchés, avaient été évacués en urgence relative. L’un des surveillants a été brûlés aux avant-bras et l’autre au visage.

Dans un communiqué, le syndicat UFAP réclame « le retrait immédiat de l’ensemble des bouteilles d’huile et des friteuses pour permettre de tels actes… » ainsi qu’une « fouille complète du Quartier Maison Centrale ».

Le blocage à pris fin vers 9 heures ce matin.