Yonne : Un homme placé en garde à vue dans l’affaire des chevaux mutilés

©️Stéphane Bommert

Un homme a été interpellé ce lundi matin dans le Haut-Rhin.

C’est un dossier extrêmement sensible et qui mobilise des dizaines d’enquêteurs depuis le début de l’été. Selon les informations du Parisien, un homme est actuellement en garde à vue dans le Haut-Rhin, suspecté d’être l’auteur d’attaques de chevaux dans l’Yonne dans la nuit du 24 au 25 août dernier. 

Comme l’explique le média parisien, cette nuit là, Nicolas Damejean, le président du refuge Le Ranch de l’Espoir, située à Villefranche-Saint-Phal dans l’Yonne, avait été agressé à la serpette par un homme qu’il avait découvert sur sa propriété. Selon lui, l’agresseur ainsi qu’un autre homme, avaient alors pris la fuite. Dans la foulée, le président de ce refuge qui accueille des dizaines d’équidés avait découvert deux poneys lacérés à l’arme blanche. Un des animaux était coupé sur près de 50 cm, le second sur une grosse vingtaine de centimètres. Nicolas Damejean avait lui-même dû être hospitalisé, souffrant d’une incapacité totale de travail de quatre jours.

À Lire :  🇫🇷 Blois : Après avoir fouillé les véhicules de police et dérobé deux bombes lacrymogènes, il entre dans le commissariat et s'en prend aux policiers dans leur salle de repos

Une trentaine d’attaques d’équidés ont été recensées sur tout le territoire national depuis le début de l’été. L’homme, âgé de 50 ans, a été interpellé par les gendarmes de la section de recherches de Dijon. Des perquisitions sont en cours sur la vaste propriété du mis en cause.