Trois femmes déposent plainte contre le rappeur Moha La Squale pour « agressions sexuelles »

Photo Instagram @MohaLaSquale

Tout le week-end le rappeur Moha La Squale a fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Il était au centre d’une polémique sous fonds d’agressions sexuelles et de séquestrations.

Mais ce lundi, les choses se sont accélérées. Trois jeunes femmes ont déposé plainte au commissariat du IXème arrondissement de Paris. Agées de 23 à 28 ans, elles affirment avoir été victimes de violences et de séquestration de la part du rappeur.

Il y aurait au total 6 victimes, dont trois avec une identité connue explique une source proche du dossier au journal Le Parisien. Les trois autres victimes devraient déposer plainte prochainement.

Tout a commencé ce week-end, quand une jeune femme prénommée Romy et affirmant être l’ex-petite amie du rappeur, le qualifiant de « Grand malade ».

À Lire :  🔴 URGENT : Emmanuel Macron annonce le confinement des Français à partir de demain midi et pour 15 jours au moins

Romy s’est aussi exprimée dans une vidéo, en indiquant que « pas mal de gens qu’elle connait, ont vécu des choses très graves vis à vis de lui [Moha La Squale] ».

Puis une seconde fille a parlé sur Twitter et a posté son témoignage qui a été massivement partagé.

Une autre femme a également indiqué avoir été agressé sexuellement par le rappeur devant son collège. Plusieurs autres témoignages seront postés.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour « violences », « agressions sexuelles » et « séquestrations »