Condé-sur-Sarthe : Surveillante stagiaire prise en otage. Elle sera augmentée de 27 euros par mois

@ACTUPenit

Le 11 juin 2019, une surveillante stagiaire et un surveillant titulaire étaient pris en otage par le détenu Francis Dorffer. Le surveillant titulaire avait été relâché en premier.

Francis Dorffer était déjà l’auteur de cinq autres prises d’otages en détention. L’homme est incarcéré depuis l’âge de 16 ans pour un vol avec violence, mais il n’est plus jamais sorti de prison en raison de ses méfaits en détention.

Ce jour-là, il retient la surveillante stagiaire après de longues heures. Relâchée sans violence physique, la jeune femme restera fortement choquée par ses premiers jours de détention. L’administration pénitentiaire à voulu soutenir à sa manière la jeune surveillante.

Mais c’est un échec total. « une honte » même pour le syndicat FO Pénitentiaire. Le syndicat dénonce un manque de reconnaissance pour les deux victimes, surtout pour la plus jeune : « L’administration pénitentiaire vient de lui faire passer un échelon, cela représente 27 euros net par mois »

« On trouve que c’est une honte, parce qu’elle a joué un rôle important lors de la prise d’otages et qu’elle a su garder son sang-froid et son professionnalisme. A force de faire ça, ils sont en train d’écœurer tous les jeunes qui arrivent. En plus, nous sommes en pleine crise de recrutement. Avec des petites reconnaissances comme ça, il ne faut pas s’étonner que personne ne veuille venir travailler dans les prisons. Ce qui aurait été juste, selon nous, c’est une augmentation de 4 à 5 échelons » conclut Grégory Ducrocq sur la radio SweetFM

À Lire :  🇫🇷 Les 3 infos "prison" à ne pas louper aujourd'hui !