Pénitentiaire: Les surveillants fuient leur métier pour d’autres administrations mieux payées

© actupenit.com

C’est le constat du syndicat FO Pénitentiaire, de nombreux départs de surveillants vers d’autres administrations les inquiètes fortement.

L’administration pénitentiaire a déjà beaucoup de mal à recruter des agents. Lors des concours les salles d’écrits sont vides de candidats. Mais un autre problème vient s’ajouter à celui du recrutement. C’est à fuite des agents vers d’autres administrations.

Selon le syndicat, les surveillants partent en masse rejoindre les rangs de la police municipale et nationale qui offre, « entre autres, des salaires plus justes et ceux de la pénitentiaire (700 à 900 euros de plus par mois)« .

L’administration pénitentiaire n’arrive pas à fidéliser ses agents. « Alors comment expliquer une telle hémorragie dans nos rangs en faveur de la police municipale et nationale ? Les conditions de travail ? Le salaire ? Les moyens ? La reconnaissance ? En vérité, un peu tout ça !!!  » écrit le syndicat.

À Lire :  🇫🇷 Poitiers-Vivonne: Les détenus de la prison solidaire du Téléthon et des sinistrés de l’Aude

En exemple ce dernier évoque les chiffres sur la direction Interrégionale de Paris. « pour les 5 dernières années, 40% des détachements concernent la police nationale et municipale. Toujours à Paris, sur les 8 dernières années ce n’est pas moins de 661 fonctionnaires pénitentiaires qui ont demandé une disponibilité, un congé sans solde, un détachement ou une promotion entière. »

Pour le syndicat « il est grand temps que Vendôme s’inquiète du désir suscité chez ses personnels pour d’autres administrations « plus sexy » offrant : Reconnaissance, Moyens et salaire. » en concluant : « Assez de paroles, des actes ! »