Nice : Les surveillants victimes d’un véritable guet-apens. Le détenu saute à pieds joints sur la tête de l’agent

© actupenit.com

Une Grave attaque s’est produite ce lundi 21 septembre à la maison d’arrêt de Nice. Trois surveillants ont été blessés par un détenu qui avait prémédité son agression.

Les faits se sont déroulés à la suite d’une commission de discipline ou un détenu placé à l’isolement devait être transféré au quartier disciplinaire. Ce dernier avait immédiatement fait savoir qu’il ne se laisserait pas faire et qu’il ne changerait pas de cellule.

Les agents sont donc intervenus équipé de tenues pare-coup afin d’appréhender le détenu avec un maximum de sécurité. Le détenu avait bouché son œilleton et avait obstrué l’entrée de sa cellule avec une armoire, son lit et son réfrigérateur. Il avait également déclenché un début d’incendie.

Les agents devront intervenir rapidement. Le surveillant en première ligne dégagera l’entrée mais à ce moment-là que le détenu, perché sur la cabine des WC placé sur le côté de l’entrée, a sauté à pieds joints sur la tête du surveillant. Sous la violence du choc, l’agent perdra son casque d’intervention. s’ensuivra un déferlement de violence. Le détenu frappant à coups de pieds et de poings tout ce qui se trouvait à sa portée. la maîtrise du détenu sera difficile, surtout que ce dernier avait répandu de l’eau au sol, le rendant très glissant.

À Lire :  Rochefort : Le tribunal ne croit pas la version du directeur de la prison et des agents de l'ÉRIS

Pour le syndicat FO Pénitentiaire, « C’est un véritable guet-apens auquel ont dû faire face les personnels ! Une agression soigneusement préparée et préméditée ! Le bilan est lourd, 3 agents blessés, Nous sommes en attente d’examens complémentaires pour évaluer l’ensemble des blessures de nos collègues.« 

Ce dernier exige des sanctions disciplinaires exemplaires envers l’individu ainsi que son transfert à l’issue de sa peine de quartier disciplinaire.