Seine-et-Marne : Violences urbaines, une centaine de policiers mobilisés appuyés par des gendarmes du PSIG

Capture Twitter @Prefet77

La nuit de mardi à mercredi a été tendue à Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne.

En effet, cela commence vers 21 heures lorsque de nombreux appels d’habitants au 17 signalent des incendies et des tirs de mortiers. Des effectifs de police se rendent immédiatement sur place. À leur arrivée, un engin de chantier et des poubelles sont en feu et les policiers essuient des tirs de mortiers et jets de projectiles. Comme le relate Actu.fr, le rapport de force est tellement disproportionné que les policiers sont contraints de faire demi-tour pour appeler des renforts.

90 policiers sont alors mobilisés pour se rendre sur les lieux, appuyés par des fonctionnaires de l’Essonne et, sur demande du préfet, de gendarmes du Psig (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de Nemours et de Provins. Ils sont également appuyés par des policiers municipaux de Montereau-Fault-Yonne. Sur place, les forces de l’ordre sont confrontés à une centaine d’individus.

À Lire :  🇫🇷 Besançon : Trois pompiers agressés par un conjoint violent font appel à la BAC

Le directeur départemental de la sécurité publique de Seine-et-Marne a expliqué chez Actu.fr, « Notre travail a notamment consisté à la sécurisation des pompiers. Ensuite, nous avons procédé à l’évacuation des individus et au maintien de l’ordre dans le secteur. » Deux personnes ont été interpellées pour des jets présumés de projectiles sur les forces de l’ordre. Un véhicule sérigraphié a notamment été endommagé.

Une enquête a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine de Montereau-Fault-Yonne, épaulés par les enquêteurs de la sûreté départementale. Un dispositif de sécurisation du quartier va être déployé dans les prochains jours pour éviter de nouveaux heurts.