Meurtre d’Élodie Kulik : Willy Bardon, condamné à 30 ans de prison le 6 décembre, a été remis en liberté

Neuf mois après avoir été condamné à 30 ans de prison, Willy Bardon, 45 ans, recouvre la liberté.

C’était la troisième demande de celui qui conteste toute implication dans le viol et le meurtre d’Elodie Kulik, 24 ans, en janvier 2002, à Cartigny et Tertry, près de Péronne. Celui-ci a fait appel de sa condamnation. Comme le relate le Courrier Picard, les avocats de Willy Bardon estiment que la liberté de leur client est importante pour qu’il prépare au mieux sa défense en vue de son prochain procès, qui pourrait se tenir en 2021.

À Lire :  🔴 Grasse : Un détenu crache sur un surveillant et tente de le planter avec un stylo

Pour rappel, après l’annonce du verdict, il avait tenté de mettre fin à ses jours en avalant un produit nocif qui l’avait amené à une hospitalisation de plusieurs jours.

Pour le père d’Élodie Kulik, présent lors de l’audience ce jeudi, cette demande était « infondée » et espérait que le meurtrier présumé de sa fille reste en prison. Les juges de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Douai dans le Nord, ont rendu leur conclusion ce vendredi et ont décidé que Willy Pardon, 45 ans, devait recouvrer la liberté.