Attaque à Paris : Le suspect pakistanais «assume son acte» et évoque la republication des caricatures

© actupenit.com

Après l’attaque survenu à Paris devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, le principal suspect a expliqué qu’il «assume son acte qu’il situe dans le contexte de la republication des caricatures» de Charlie Hebdo.

Deux personnes ont été grièvement blessées lors de l’attaque à l’arme blanche ce vendredi 25 septembre. Le principal suspect, un homme se présentant comme un Pakistanais de 18 ans, a été interpellé trois quarts d’heure après les faits, le visage maculé de sang, vêtu d’un sweat-shirt vert fluo et de basket rouges.

Comme le relate Le Figaro, l’homme avait reconnu les faits avant le début même de son audition, qui devrait durer 96 heures avec l’aide d’un interprète, dans le cadre de l’enquête en flagrance ouverte pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

À Lire :  🇫🇷 Attentat, gilets jaunes, manifestation lycéen, les Forces de l'ordre sur tous les fronts !

De nationalité pakistanaise, il serait arrivé en France « voilà trois ans, comme mineur isolé », selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Cela lui permettait ainsi de bénéficier d’une prise en charge, comme l’impose la réglementation en France. Il se serait déjà fait remarquer par les services de police, pour port d’arme prohibé.

Lors de son passage à l’acte, ayant tout juste perdu le bénéfice de sa minorité quelques semaines plus tôt, l’homme était donc sous la menace d’une expulsion du territoire français. Il était attendu dans les prochains jours en préfecture pour faire le point sur sa situation administrative.