Seine-Saint-Denis : La fresque anti-policiers a été complètement effacée

Capture Twitter @ALLIANCE_93

La fresque, qui avait été inaugurée en présence du maire de la ville, Azzédine Taïbi, et de la sœur d’Adama Traoré, Assa avait provoqué la colère des policiers. Au-dessus des visages d’Adama Traoré et de George Floyd était écrit : « contre le racisme et les violences policières ». 

Pour les syndicats de police, ce message était clairement un message anti-flics et ne méritait pas d’exister. Comme le relate Actu.fr, les policiers avaient manifesté devant la préfecture de Bobigny avant qu’une délégation ne soit reçue par le préfet.

Le préfet avait mis en demeure la Ville de Stains d’effacer le terme « policières » de la fresque mais Assa Traoré, fondatrice du Comité Vérité et justice pour Adama, avait promis, devant une foule compacte, qu’elle fera « tout pour qu’aucun mot ne soit effacé de la fresque ». Elle avait assuré qu’ « ils reviendraient tous les jours défendre cette fresque s’il le faut. »

Comme l’a annoncé dans un tweet Alliance Police 93, la fresque a été complètement effacée ce vendredi et explique que cette décision n’est que justice pour les policiers.