Metz : Les surveillants devant la prison pour protester contre le manque de dialogue social avec la direction

Les surveillants du centre pénitentiaire de Metz-Queuleu se sont mobilisés ce lundi matin, cinq syndicats ont appelé à ce mouvement de grève.

Une cinquantaine de surveillants se sont retrouvés devant les portes de leur établissement. Comme l’explique à France Bleu, le délégué Force Ouvrière, les fonctionnaires dénoncent « une gestion du personnel plus que calamiteuse et qui pose beaucoup de problèmes », il évoque un management inadapté et une absence de dialogue social avec la direction. 

À Lire :  🇫🇷 Alexandre Benalla a conseillé Emmanuel Macron sur les « Gilets Jaunes »

L’un des motifs de ce mouvement d’humeur est le déploiement de caméras de vidéosurveillance qui, selon le syndicaliste, n’ont pas la bonne utilisation. « Les caméras qui étaient censées nous protéger en cas d’agression ou d’incident servent en fait à fliquer les surveillants ».

Des promesses de groupes de travail ou de concertation pour faire avancer les choses dans le bon sens sont restées également sans réponse déplorent les surveillants de la prison.