Condé-sur-Sarthe : Une équipe de démineurs intervient à la prison pour un détenu condamné dans l’affaire des attentats du RER B

© actupenit.com

Après la découverte d’une enveloppe contenant une poudre noire dans une cellule de la prison de Condé-sur-Sarthe, une équipe du service de déminage est intervenue ce mardi 29 septembre.

Au vu du profil du détenu, la menace a été prise très au sérieux. L’enveloppe a été découverte dans la cellule de Smaïn Ait Ali Belkacem, condamné dans l’affaire des attentats du RER B. L’homme se trouve à l’isolement, le procureur a expliqué que les surveillants avaient découvert dans une enveloppe, « une poudre noire d’origine inconnue », dans la poche d’un de ses pantalons.

Comme le relate Ouest-France, « Très vite, une équipe du service de déminage de Caen a été dépêchée sur les lieux » a indiqué le procureur, un plan particulier d’intervention est mis en place par la préfecture de l’Orne, les personnels extérieurs intervenant à la prison sont renvoyés chez eux, les surveillants mis en sécurité. « Compte tenu du profil du détenu, il fallait évidemment vérifier la nature de cette substance. »

À Lire :  🇫🇷 Nantes : une pluie de couteaux s’abat sur la prison...

Smaïn Aït Ali Belkacem, considéré comme l’artificier des attentats du RER B à Saint-Michel qui ont fait huit morts et près de 120 blessés a tenté deux fois de s’évader des prisons de Réau et Clairvaux. Le détenu passe sa détention à l’isolement. Les tests ont révélé qu’il ne s’agissait pas d’explosif mais d’une poudre utilisée pour se maquiller, du Khôl.