Un « artiste » italien crée une base de données de 4000 photos de policiers et incite tout internaute à donner le nom du policier qu’il reconnaît

Un « artiste » italien, Paulo Cirio, a mis en ligne une base de données de 4000 visages de policiers français et invite tout internaute a donner le nom d’un policier qu’il reconnaît.

Le ministre de l’intérieur a demandé le retrait de ces photos, dans un tweet, Gérald Darmanin a expliqué « Insupportable mise au pilori de femmes et d’hommes qui risquent leur vie pour nous protéger. Je demande la déprogrammation de « l’exposition » et le retrait des photos de son site, sous peine de saisir les juridictions compétentes ».

Militant de la protection des données personnelles sur internet, Paulo Cirio explique sur son site avoir construit son projet, baptisé «Capture», comme une performance collaborative pour dénoncer les dangers de la reconnaissance faciale.

À Lire :  🚨 Nantes : Tensions en cours lors de la manifestation en hommage à Steve Maia Caniço entre manifestants et Force de l'ordre

Comme le relate Le Figaro, l’artiste affirme sur son site que cette base de données a été construite à partir de 1000 photos publiques récupérées sur Internet ou auprès de journalistes prises lors de manifestations en France entre 2014 et 2020 et traitées «avec un logiciel de reconnaissance faciale». «L’identification des agents sera rendue publique une fois qu’elle aura été vérifiée», prévient-il. «L’absence de réglementation sur la protection de la vie privée de ces technologies», telle que la reconnaissance faciale, «se retourne finalement contre les mêmes autorités qui en préconisent l’utilisation», explique l’artiste, assumant une «provocation artistique».