Attaque au marteau de policiers devant la cathédrale Notre-Dame : Le profil de l’agresseur au cœur du procès qui s’ouvre aujourd’hui

L’agression avait eu lieu le 6 juin 2017 devant la cathédrale Notre-Dame à Paris, Farid.I, un étudiant algérien multidiplômé avait agressé à coups de marteau une patrouille de police.

L’agresseur est né en Algérie dans une famille kabyle nombreuse et «peu pratiquante religieusement» selon les enquêteurs, il y avait obtenu le baccalauréat puis une licence avant de partir en Suède en 2001, où il se marie avec une Suédoise et décroche un master de journalisme. Il arrivera en France en mars 2014, pour entamer une thèse de doctorat, que l’attaque viendra interrompre relate TDG

Ce jour-là, Farid.I, tente de frapper l’un des policiers avec un marteau en criant «C’est pour la Syria!» . Il était également porteur de deux couteaux de cuisine de 18 et 26 cm de long. Le policier a été blessé à la tête, son collègue ouvrira le feu sur l’assaillant, le blessant au thorax permettant ainsi son interpellation. Les policiers trouveront dans son sac un ordinateur et des clés USB remplis de propagande djihadiste et un appareil photo contenant une vidéo enregistrée la nuit d’avant l’attaque où il prête allégeance à l’EI et annonce: «C’est l’heure de la vengeance, c’est l’heure du djihad», à son domicile.

À Lire :  🚨 Corse : Se disant du FLNC, un commando armé revendique des tirs contre une gendarmerie à Bastia

Jugé jusqu’à mercredi par la Cour d’assises spéciale de Paris, l’homme prétend avoir « juste » voulu blesser les policiers dans un «acte de résistance politique» destiné à «attirer l’attention de l’opinion publique française sur le massacre de (ses) petits frères et sœurs à Mossoul et en Syrie par l’armée française».