Lyon : L’interception d’un go-fast permet le démantèlement d’un trafic international

Capture Twitter @gendarmerie

L’opération a mobilisé le GIGN et des gendarmes de Lyon, Marseille et Versailles. L’interception d’un go-fast sur l’autoroute a permis de démanteler un réseau international.

Le 9 octobre dernier, les hommes du GIGN avaient monté un dispositif sur l’autoroute pour intercepter un go-fast. Comme le relate Actu.fr, 67 Kg d’herbe de cannabis se trouvait dans le véhicule avec à son bord deux convoyeurs.

L’enquête a permis d’identifier la tête de réseau présumée de ce trafic. Lors de la perquisition du domicile de ce lyonnais, 31 Kg de cocaïne sont découverts ainsi que des objets de grand luxe dont des montres, des vêtements et maroquinerie haute couture.

À Lire :  🚨 [VIDÉO] Paris: Violents affrontements entre les Forces de l'ordre et des Black Blocs !

Les deux convoyeurs ont été placés en détention et mis en examen pour des chefs d’importation, transport, détention, offre ou cession et acquisition de stupéfiants ainsi que participation à une association de malfaiteurs. Même s’il est considéré comme le patron du réseau, à ce stade de l’enquête le Lyonnais a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire. Il a été « mis en examen pour non justification de ressources par une personne en relation habituelle avec l’auteur de crimes ou délits de trafic de stupéfiants. »