Décapitation de l’enseignant Samuel Paty : Les auteurs de 80 messages de soutien au terroriste contrôlés ce lundi

Image Pixabay

Au moins 80 individus seront contrôlés ce lundi suite à la publication de messages de soutien au terroriste qui a assassiné Samuel Paty, l’enseignant de Conflans-Sainte-Honorine vendredi.

L’Elysée a annoncé ce dimanche que les auteurs de 80 messages de soutien au terroriste de Conflans-Sainte-Honorine seront contrôlés dès lundi. Cette annonce intervient après le Conseil de défense.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

« Ces messages donneront lieu dès lundi à des actions de la police selon les lieux où vivent les personnes qui délivrent ce genre de message », précisent des sources concordantes au journal BFMTV.

Par ailleurs, le renforcement de la plateforme de signalement Pharos est à l’étude selon Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la citoyenneté qui se rendra sur le site ce lundi.

À Lire :  🇫🇷 Saint-Laurent-Nouant : Elle oublie son bébé dans la baignoire. l'enfant en état d'urgence absolue

L’Elysée a également annoncé un « plan d’action » contre les « structures, associations ou personnes proches des milieux radicalisés », qui propagent des appels à la haine et à la violence pouvant encourager les attentats.

Certaines associations feront l’objet de « mesures appropriées » après contrôles, en attendant le projet de loi contre l’islam radical qui doit étendre les motifs de dissolution. Ce projet de loi pourrait être « enrichi » rapporte BFMTV.