Beauvais : La détenue qui a tabassé la surveillante a été jugée

La détenue à l’origine de la violente agression d’une surveillante ce week-end a été jugée.

Le tribunal a essayé de comprendre ce qui a poussé cette femme de 27 ans à s’acharner sur la fonctionnaire. Comme le relate Le Parisien, le magistrat demande à la détenue, « Vous vous souvenez de votre état d’esprit ? On a l’impression que vous vous êtes acharnée sur elle ». La jeune femme répond « J’avais demandé à voir l’infirmière, je ne voulais plus prendre mon traitement pour traiter ma bipolarité et ma schizophrénie ».

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

La détenue a un lourd casier judiciaire, 15 mentions dont des faits de violences. Son parcours est chaotique, en errance depuis ses 18 ans, après avoir été mise à la porte de chez elle. Un diagnostic tardif, à la suite d’une hospitalisation dans l’Aisne. Elle suit un traitement médicamenteux très lourd pour ses pathologies depuis quelques mois.

À Lire :  🚨 DIRECT🚨 🇫🇷Sequedin: La police arrive afin de gérer la détention à la place des surveillants

Dans un rapport, l’expert psychiatre explique « On sent une volonté d’en finir. Elle voulait arrêter de s’alimenter et se laisser aller », qui conclut à une « légère altération du discernement ». Son avocate, elle, évoque « une rupture de soins brutale ». « Cela ne justifie pas son geste mais cela l’explique », poursuit-elle.

Pour la procureur, qui réclame 18 mois de prison, « Elle a elle-même fait le choix de ne plus prendre son traitement ». Le tribunal la condamne finalement à un an de prison supplémentaire.