Affaire Pilarski : C’est bien son chien Curtis qui a tué Élisa

Capture Facebook

Cela ne fait aucun doute pour deux experts vétérinaires: Curtis est a l’origine de la mort d’Élisa Pilarski.

Le 18 novembre 2019, Elisa Pilarski, enceinte de 6 mois était mortellement attaqué par un ou des chiens alors qu’elle se promenait dans la forêt de Retz, à Saint-Pierre-Aigle dans l’Aisne. Lors de l’attaque, elle était avec son chien Curtis. Son corps avait été retrouvé, quelques heures plus tard, par son compagnon Christophe.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Mais depuis, cette affaire avait suscité de nombreuses questions : la jeune femme a-t-elle été tuée par les chiens qui participaient à une chasse à courre ou par Curtis, son pitbull ? En septembre, un expert canin avait affirmé que Curtis pouvait bien « être à l’origine du décès ».

Deux nouveaux experts ont rendu leur rapport d’expertise. Ils ont établi que « Le chien Curtis était l’unique auteur des morsures ayant causé le décès » d’Élisa.

À Lire :  🔴 CORONAVIRUS : Emmanuel Macron ferme la porte à un confinement total. Des évolutions devraient être annoncées.

Les blessures de la jeune femme, enceinte au moment des faits, ont été étudiées par les légistes et les mâchoires de la soixantaine de chiens de chasse à courre, et celle de Curtis, ont été mesurées par les vétérinaires. Selon la taille des lésions, les blessures d’Elisa Pilarski ne sont pas compatibles avec les mâchoires des chiens de chasse. Mais elles le sont avec celle de Curtis.

Depuis la mort d’Elisa, son compagnon, Christophe Ellul, refuse de croire que son chien ait pu mortellement blesser sa conjointe. Pourtant, le chien est « obnubilé » par la morsure selon les experts canins. Depuis la mort d’Elisa Pilarski, il a déjà mordu à trois reprises.