Affaire Pilarski : Élisa promenait Curtis seule pour la première fois

Capture Facebook

C’était la première fois qu’Élisa Pilarski se trouvait seule avec Curtis, le chien appartenant à son compagnon selon la mère de la victime.

En novembre 2019, la jeune femme enceinte promenait Curtis, un pitbull dans la forêt de Retz quand le chien l’aurait subitement attaqué et dévoré. Selon des experts vétérinaires, c’est bien Curtis qui est à l’origine de la mort d’Élisa Pilarski.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Ce dimanche, l’avocat du compagnon d’Élisa relativise la portée de ces conclusions « C’est un réquisitoire, pas un rapport d’expertise » réagit-il. « C’est très étonnant de la part de vétérinaires de déboucher sur quelque chose d’aussi catégorique. « . « L’opinion éponge depuis des mois des attaques récurrentes contre (Christophe) Ellul et son chien« , déplore-t-il, se réservant le droit de demander une contre-expertise. « Contrairement à ce que la partie adverse affirme, la messe n’est pas dite« .

À Lire :  Coronavirus : Allocution d'Emmanuel Macron en Direct

Pour l’avocate de la maman d’Élisa Pilarski, le rapport des vétérinaires « est un élément important du dossier, parmi d’autres, les analyses ADN seront un élément de plus à mettre en perspective avec le reste des éléments« . « Elisa et Christophe Ellul se connaissaient depuis peu de temps, elle n’était pas là quand il a dressé Curtis, n’a jamais vécu avec ce chien et n’avait jusqu’alors pas eu l’occasion d’être seule avec lui« , a-t-elle souligné.

« Curtis n’est pas et n’a jamais été le chien d’Elisa Pilarski (…) D’après sa mère, c’était même sans doute la première fois qu’elle le promenait seule« .