Al-Qaïda : Le groupe jihadiste menace Emmanuel Macron et appelle à tuer toute personne insultant Mahomet

Illustration Wikipédia

Le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a menacé de se venger d’Emmanuel Macron, qui a défendu le droit à la caricature et a appelé ses partisans à tuer toute personne insultant le prophète Mahomet.

Dans un communiqué, le groupe islamiste a écrit « Tuer celui qui insulte le prophète est le droit de chaque musulman capable de l’appliquer ». Selon eux, « Le boycott est un devoir, mais ça ne suffit pas ». Ils appellent à la « vengeance » et présentent comme un « martyr » le Tchétchène radicalisé ayant tué Samuel Paty.

Comme le relate La Charente Libre, dans leur communiqué, le groupe jihadiste s’en prend au président français, « On oubliera pas vos agissements atroces ». Emmanuel Macron avait affirmé que la France, au nom de la liberté d’expression, ne renoncerait pas aux caricatures, déclenchant un flot de critiques dans le monde musulman et des appels au boycott. 

À Lire :  Fontenay-sous-Bois : Prénommé Jihad et âgé de 10 ans, il attaque violemment sa maîtresse en classe

Dans plusieurs pays musulmans, des drapeaux français et des effigies du président Macron ont été brûlés lors de manifestations ces derniers jours. Pour rappel le plan vigipirate est au niveau maximal en France, à savoir « urgence attentat » et mobilise l’ensemble des forces de l’ordre du pays.