Fleury-Mérogis : Un détenu suivi pour radicalisation déclenche l’intervention des ÉRIS et d’une équipe cynotechnique en pleine nuit

© actupenit.com

Un incident est survenu dans la nuit de mercredi à jeudi à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis nécessitant l’intervention des Équipes Régionales d’Intervention et de Sécurité (ÉRIS) et une équipe cynotechnique.

Un détenu a menacé les surveillants de la prison en affirmant un passage à l’acte imminent. L’homme, DCSR (Détenu de droit commun suivi pour radicalisation) a même évoqué une ceinture explosive.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Comme le relate un syndicat de l’établissement, des propos qui, dans ce contexte où le niveau de sécurité nationale a été relevé au niveau « sécurité renforcée-urgence attentat », ont été pris très au sérieux. Au vu du profil du détenu, les hommes de l’ÉRIS se sont déplacés, accompagnés d’une équipe cynotechnique, pour intervenir dans la prison.

À Lire :  🇫🇷 Orléans : Un surveillant victime d'un infarctus lors d'un transfert de détenus de la prison

Les investigations menées ont permis de lever le doute et de placer le détenu en garde à vue pour ces menaces faisant l’apologie du terrorisme. Pendant l’intervention des ÉRIS, un détenu se trouvant sur le même étage a menacé de « planter » un surveillant. Il sera placé au quartier disciplinaire.

Dans la matinée, deux surveillants seront agressés par un détenu lors de la mise en place des promenades. Blessés ils ont été transportés aux urgences pour y recevoir des soins. Les syndicats dénoncent des intimidations et des agressions de plus en plus fréquentes dans leur établissement.