Joinville-le-Pont : alertés pour un tapage, les policiers tombent sur une fête de 400 personnes et échappent à un lynchage

illustration (DR)

Dans la nuit de vendredi à samedi, des équipages de police ont été alertés d’un tapage nocturne à Joinville-le-Pont.

A leur arrivée sur place, les fonctionnaires sont tombés sur une fête sauvage regroupant entre 300 à 400 personnes dans une immense salle.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Sur place une bagarre éclatait entre une centaine d’individus, obligeant les forces de l’ordre à tenter de la faire stopper en annonçant leurs qualités de policier.

Mais la situation s’est retournée contre eux. Ils ont été pris à partie et ont commencé à recevoir des jets de projectiles en tous genres.

À Lire :  🔴 Marseille : 60 CRS confinés après plusieurs cas de coronavirus. Certains passent la nuit dans leur camion, faute de mieux

Les policiers ont étaient contraints de faire usage de moyens intermédiaires de défense afin de s’extraire des lieux et ainsi éviter d’être lynché.

Sur sa page Facebook, le syndicat Unité SGP Police 94 apporte tout son soutien « aux effectifs qui ont fait preuve une nouvelle fois de sang-froid et de professionnalisme.« 

« D’une mission banale afin de garantir le respect des règles sanitaires, ils ont risqué leur vie pour l’intérêt de tous. »