Soirée clandestine à joinville-le-Pont : L’un des participants positifs au Covid-19

Capture Twitter

Ce matin, nous vous faisons part d’un grave incident survenu dans la soirée d’hier. Dans la nuit de vendredi à samedi, des équipages de police ont été alertés d’un tapage nocturne à Joinville-le-Pont.

À leur arrivée sur place, les fonctionnaires sont tombés sur une fête sauvage regroupant entre 300 à 400 personnes dans une immense loft.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Sur place une bagarre éclatait entre une centaine d’individus, obligeant les forces de l’ordre à tenter de la faire stopper en annonçant leurs qualités de policier.

Mais la situation s’est retournée contre eux. Ils ont été pris à partie et ont commencé à recevoir des jets de projectiles en tous genres, des bouteilles en verre, des appareils à chicha et des verres notamment.

Les policiers ont étaient contraints de faire usage de moyens intermédiaires de défense afin de s’extraire des lieux et ainsi éviter d’être lynché. Sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on peut entendre l’explosion de ce qui pourrait être des grenades de désencerclement.

À Lire :  🇫🇷 Vierzon: Le contrôle routier dégénère, trois policiers blessés !

Après cette intervention, les lieux ont été désertés par les fêtards. Les forces de l’ordre ont donc fait des constatations sur place avant de quitter les lieux.

Cet immense loft était un « champ de bataille », précise-t-on. Des préservatifs usagers jonchaient le sol à l’étage. Plus loin dans la rue, un homme a été pris en charge par les secours. il était blessé à l’oeil.

Par ailleurs, dans un communiqué, la préfecture de police demande aux personnes ayant participé à cette nuit festive de faire un test de dépistage du coronavirus « dans les meilleurs délais et à s’isoler ». En effet, au moins l’un des participants « était positif au Covid-19 ».