Cannes : Ivre, elle avait brisé les côtes d’une policière. Jugée elle écope de prison avec sursis.

© SICoP - Police nationale Twitter : @PoliceNationale

Les faits remontent au 23 août dernier, ce jour-là, deux jeunes filles se présentent au commissariat de Cannes pour y déposer plainte.

Elena, 18 ans à peine, et son amie expliquent s’être fait agresser et voler un sac à main. Les jeunes filles ont les vêtements déchirés et sentent l’alcool mais voilà, constatant leur état, incompatible avec un dépôt de plainte en pleine conscience, le chef de poste leur explique la situation et les invite à ressortir.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Comme le relate Nice Matin, se rendant compte que sa démarche est vaine, Elena entre dans une colère noire, se déchaîne sur le parvis du commissariat, et insulte les deux fonctionnaires qui avaient pourtant fait preuve de patience et bienveillance jusque-là.

À Lire :  🇫🇷 Draguignan : Un gala des sports de combat au profit des blessés de l’armée de Terre

« Ni… ta mère sale flic de mer… Vous la police vous servez à rien… » Puis elle en vient aux mains lorsque les policiers se résignent à l’interpeller. Elle assène une gifle, sous l’œil des caméras de vidéosurveillance, à une policière avant de se débattre en donnant coups de pied et de poing à sa collègue.

Les coups sont tellement violents que la fonctionnaire s’en sort avec deux côtes fêlées et deux autres cassées pour finalement 3 mois d’arrêt de travail. Sous contrôle judiciaire après une première comparution le 21 septembre dernier, Eléna a été jugée devant le tribunal judiciaire de Grasse qui l’a condamné à six mois de prison avec sursis. Elle devra également indemniser chacune des victimes.