Prison d’Avignon : Les sandwichs proposés aux surveillants ne passent pas

Capture UFAP

Sur certaines missions d’extraction de détenus, les surveillants pénitentiaires doivent recevoir un panier-repas. Une convention a par ailleurs été signée entre l’administration et un prestataire en restauration.

Mais à Avignon, les sandwiches ne font pas l’unanimité. Et pour cause, ce n’est qu’un bout de pain avec, soit un bout de fromage, soit une tranche de jambon ou trois rondelles de saucisson. Comme en témoignent les photos, les sandwichs n’ont aucune garniture et qu’un seul ingrédient.

À Lire :  🔴 Déconfinement dans les prisons : Ce qui va changer à partir de lundi
Photo UFAP

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

De quoi scandaliser le syndicat UFAP : « Comment ce professionnel de la restauration peut-il fournir un repas d’aussi piètre qualité ? C’est un manque de respect envers les personnels qui sont traités comme des animaux » dénonce-t-il. dans un communiqué.