Police municipale armée : Le dérapage intolérable du député Bruno Questel envers la Municipale et la Pénitentiaire {VIDÉO}

@Wikimedia Commons

Le député LREM Bruno Questel était l’invité de CNEWS le 19 novembre dernier et l’homme politique a tenu des propos des plus méprisants envers les policiers municipaux et également envers les femmes et les hommes de la pénitentiaire.

En effet, invité à débattre sur la question de l’armement de la police municipale, le député a déclaré, « On ne devient pas policier municipal par vocation, bien souvent on a loupé un examen. Et après si on loupe aussi celui-là, on se replie sur la pénitentiaire ».

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Des propos qui ont choqué dans les rangs de la police municipale, interpellé sur ses propos, Bruno Questel a envoyé un email à un syndicat de policiers pour s’en excuser.

À Lire :  🇫🇷 Nantes: Il juge l’attente trop longue, un détenu incendie sa cellule

« Monsieur,

Mon expression était maladroite. Si je vous ai blessé je m’en excuse.

J’ai voulu dire qu’il n’y avait pas de parcours linéaire et que TOUS les policiers municipaux ne l’étaient pas par vocation. Cela vaut pour TOUS les métiers

Je vous présente mes excuses pour vous avoir blessé

Bruno Questel ».

Nul doute que les femmes et les hommes de la Pénitentiaire, qui exercent au quotidien leur mission dans des conditions extrêmement difficiles, attendent également des excuses pour des propos que l’on peut qualifier d’arrogants et de méprisants…