Affaire Théo : Trois policiers renvoyés devant la cour d’assises

Capture Clique Dimanche Canal+

Les trois policiers impliqués dans l’interpellation mouvementée de Théo Luhaka sont renvoyés devant la cour d’assises.

Les juges d’instruction dans l’affaire « Théo » ont rendu leur ordonnance de mise en accusation ce jeudi. Comme le relate BFMTV, les poursuites pour viol sont abandonnées car l’instruction a conclu que l’intention du policier, qui maniait la matraque, de blesser Théodore Luhaka au niveau de l’anus n’est pas caractérisée.

Il ressort donc de l’enquête que l’élément moral indispensable à la qualification de viol n’est pas établi. Le fonctionnaire est renvoyé pour violences volontaires avec arme par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une mutilation permanente.

Les deux autres policiers sont poursuivis pour violences volontaires ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours par personne dépositaire de l’autorité publique. Un quatrième policier a bénéficié d’un non-lieu.