Prison de Sequedin: Le détenu était ligoté, nu sur son lit, une corde passée autour du cou et tabassé

@actupenit.com

Un détenu âgé de 23 ans, de la prison de Sequedin a été lourdement sanctionné par le tribunal correctionnel après des sévices sur son codétenu.

C’est l’avocate de la victime qui a déclenché l’alerte après le signalement de sa famille qui venait de voir des vidéos sur les réseaux sociaux, montrant le jeune majeur âgé de 18 ans, martyrisé par son codétenu. Les vidéos sont tournées dans une cellule de la prison de Sequedin.

Ce jeune majeur se trouve en détention provisoire dans un dossier de home-jacking. Son codétenu purge quant à lui une peine de cinq ans pour proxénétisme.

Les vidéos sont tournées à l’aide d’un smartphone par un autre codétenu. Elles sont diffusées sur les réseaux sociaux comme Snapchat.

« Pourquoi tu pleures comme une grosse p.  ? », lance ainsi Aslame Boufroukh, 23 ans, né à Tourcoing, à son punching-ball humain.

Ligoté sur son lit, le jeune détenu se retrouve avec une corde passée autour du cou. Il est tabassé avec une spatule en plastique. Nu, il doit s’agenouiller et répéter : « Je suis une balance  ! » Cet homme vivant sa première incarcération devra être amené à l’hôpital afin de vider un hématome derrière une oreille raconte le journal La Voix du Nord.

Le jeune détenu était forcé de faire entrer de la drogue en la mettant dans son rectum pour la camoufler. « Je le sentais comme un viol » confiait-il aux enquêteurs

« Nous sommes quasiment face à des actes de torture, de barbarie, dénonce le procureur Pierre Goupillaud. Ce dossier est passé à un cheveu de la cour d’assises. »

Le bourreau sera condamné à quatre ans de prison ferme, quant au détenu qui filmait, il sera condamné à dix-huit mois de prison ferme.